Centre International

Pierre Dubuc


« Nous ne sommes pas des êtres humains faisant une expérience spirituelle mais 

plutôt des êtres spirituels faisant une expérience humaine »

Pierre Theillard de Chardin



Couverture du livre Pionnier de la Conscience

Par la Régression, éditions ATMA


Notre approche avec la thérapie en régression est basée sur la compréhension que nous sommes des êtres spirituels qui viennent sur Terre pour faire une expérience émotionnelle en tant qu'être humain. Dans l’Au-delà nous choisissons les émotions précises que nous désirons vivre, dont des émotions pénibles et douloureuses de basse fréquence, telles que la culpabilité, la dévalorisation, la trahison, la rage, le rejet, l’abandon, l’impuissance, la frustration, la tristesse, le doute de soi, etc. Nous choisissons de vivre ces énergies de basse fréquence avec l’intention de les transformer en énergies de haute fréquence, telles que les sentiments de joie, d’amour, de paix et de sérénité. Le but ultime, si l’on peut dire, est d’atteindre l’autonomie personnelle dans la réalisation de soi-même et de rayonner en tant qu’être humain.


Pour atteindre ces buts, nous comprenons que dans l’Au Delà l’être spirituel que nous sommes choisit quelques scénarios très difficiles pour insérer en soi l’émotion difficile choisie. En vivant un tel scénario traumatisant nous implantons ainsi dans notre réservoir de mémoire une croyance très négative de soi qui attire constamment dans nos vies subséquentes des scénarios semblables qui nous font revivre cette émotion difficile. Comme à chaque vie subséquente nous arrivons très difficilement à nous rappeler l’origine de ces traumatismes nous tendons à continuer de rouler dans la même misère pendant de nombreuses vies. Nous arrivons très difficilement à transformer ces émotions pénibles en joie, en amour de soi et en paix intérieure. Nous apparaissons ainsi comme des enfants lents d’apprentissage.


Le lecteur comprendra facilement que si une personne maintient dans son inconscient, par exemple, les émotions de culpabilité et de rejet, ces émotions vont constamment être réactivées en lui de différentes façons et à différents moments durant sa vie. Cette personne vivra continuellement des blessures émotionnelles en lui sans jamais avoir prise sur ces blessures, coincé ou handicapé dans cet état sans savoir comment s’en libérer.


La réalité est que nous ne sommes pas des enfants lents d’apprentissage. Il faut comprendre que dans la période d’évolution actuelle de l’humanité, nous pourrions faire l'hypothèse que, sur le plan mondial, la thérapie en régression a été découverte pour nous apporter une solution à ce dilemme. Par exemple, à l’intérieur d’une session de régression, la thérapie en régression permet justement au client d’amener à son mental conscient d’abord le souvenir de ces scénarios traumatisants. Elle lui permet de les comprendre en douceur. Elle lui donne l’occasion de se pardonner de telles souffrances et d’échanger le pardon avec ses protagonistes avec lesquels il a fait ces expériences. Quand cela est fait, il lui est possible de demander l’aide spirituelle de guides de l’Au Delà pour l’aider à transmuter ces émotions difficiles en sentiment de joie, d’amour et de paix profonde. Puis, le client peut alors reprogrammer en soi l’expérience du passé ou du présent immédiat, selon le cas, en expérience où prédominent la confiance en soi, la compassion au niveau du cœur et l’amour de soi.


Dans notre façon de fonctionner nous recommandons habituellement au client un programme personnel de douze rencontres pour régler la problématique pour laquelle il se présente. Un tel programme permet l’approfondissement graduel de cette compréhension de soi et de cette découverte de soi si importants pour chacun. Durant ce processus, selon le cas, le client peut se retrouver dans trois types de régression : la régression dans une vie passée heureuse où il a développé des forces ou talents qui ne demandent qu’à être réactivés en soi ; une vie passée difficile où des émotions pénibles ont été expérimentées et qui ne demandent qu’à être guéries ; un retour dans l’Au Delà en contact avec sa partie spirituelle qui permet souvent de mieux comprendre son propre plan de vie ou son évolution d’une vie à l’autre. A la toute fin du programme de douze rencontres nous observons dans la plupart des cas la guérison de l’émotion racine à la base du problème et une personnalité plus rayonnante chez cette personne. Nous avons alors plaisir à émettre l’hypothèse que cette personne pourra rayonner davantage durant sa vie actuelle et qu’elle n’aura plus besoin de vivre de tels scénarios difficiles dans ses vies futures.