Partage de Mario suite au message de Dominique



Merci Pierre pour ce texte qui me touche beaucoup. En lisant les propos de Dominique, j’ai ressenti les mêmes sentiments qu’elle à propos de mon origine pléiadienne. J’aimerais y ajouter mon bout de compréhension.

Je comprends tout d’abord que nous sommes tous dans une étape d’évolution vers la Lumière, ou, si vous préférez, vers la Conscience Universelle, et que nous sommes tous d’origine divine. De ce point de vue, nous sommes tous égaux, nous sommes tous de la même famille. Mais nous pouvons nous situer dans des étapes d’évolution différentes. Certains peuvent se situer dans une étape comparable par exemple à l’école primaire, d’autres à l’école secondaire, d’autres au CEGEP, d’autres à l’Université, et d’autres à un niveau postuniversitaire.

Mon impression est que les humains d’origine terrienne évoluent dans l’étape d’évolution émotionnelle surtout du deuxième chakra (sexuel) et du troisième chakra (plexus solaire). Ils grandissent à travers l’expérimentation de toutes les émotions associées à ces chakras. Ils vivent évidemment des plaisirs, des joies, et des sentiments d’accomplissement de toutes sortes. Mais ceux-ci sont entrecoupés par le vécu d’émotions négatives, telles que la honte, la dévalorisation, la culpabilité, le doute de soi, la peur du manque, la solitude, l’angoisse, la colère, la rage, le rejet, l’abandon, le découragement, le manque de confiance en soi, le sentiment d’impuissance, la peur de la violence, etc. Beaucoup d’humains d’origine terrienne cultivent aussi présentement l’énergie du quatrième chakra, le chakra du cœur, et le développent à leur rythme personnel, bien qu’entrecoupée aussi par des émotions négatives.

De leur côté les humains d’origine pléiadienne ont développé pleinement leur chakra du cœur dans les Pléiades, un endroit où la guerre n’existe pas. Ils ont intégré dans leur cœur l’amour, la joie, la douceur et la paix dans ce milieu pléiadien de paix, de douceur et de partage entre tous au niveau du coeur. Sauf que rendus sur Terre ils viennent compléter cet apprentissage en apprenant à maintenir dans leur cœur cet état de pensée positive malgré l’énergie négative du milieu ambiant terrestre caractérisé par la corruption, la violence, l’injustice, la vengeance, l’abus, et de nombreuses causes de détresse et de tensions de toutes sortes. Ils viennent ici pour apprendre à maintenir l’amour et la compassion dans leur cœur, tout en ne permettant pas aux pensées et émotions négatives d’entrer en eux, malgré l’impact stressant du milieu terrien. C’est un défi supplémentaire pour maîtriser l’amour et la joie dans leur cœur ce qu’ils peuvent réussir en se libérant d’abord des GEM. En le réalisant, la puissance d’amour de leur cœur rayonne une fréquence de paix et d’harmonie qui se transmet aux personnes de leur milieu immédiat.

Ainsi, ce que les ex-pléiadiens retirent de leur séjour sur Terre, ils le redonnent aux humains d’origine terrienne en partageant avec eux la fréquence d’amour du cœur. Je comprends cela comme une relation de double gagnant où tous bénéficient de l’évolution de la conscience de chacun. En somme, nous évoluons tous dans ce cheminement vers la conscience, chacun à sa façon et selon l’étape d’évolution où chacun est rendu.

Merci de m’avoir permis ce partage.

Mario

Merci Mario pour tes remarques qui complètent bien les réflexions précédentes. Voyons maintenant le récit de Manon sur sa vie dans les Pléiades ce qui nous permettra de mieux comprendre la différence de fréquences entre la vie sur Terre et la vie dans les Pléiades.

Pierre