Centre International

Pierre Dubuc

Mon évolution vers la thérapie en régression par les G.E.M.

 

Depuis près de 40 ans, j’ai accueilli et guidé des personnes dans près de 20,000 régressions. Ces gens m’ont fait confiance, ils en ont bénéficié et j’en suis fort heureux. Je tiens à les remercier, car par les découvertes que j’ai faites auprès d'eux, ils m’ont permis d’évoluer dans mes besoins de comprendre le sens de la vie, de comprendre l’être humain, et de mieux comprendre le cheminement de l’être humain dans ses nombreuses incarnations sur Terre.

 

En toute humilité, je vous présente les grandes lignes de cette recherche passionnante.

 

Je commence mon expérience avec la régression dans les vies antérieures en 1977, alors qu’en tant que travailleur social, je suis directeur d’un département de 18 lits pour alcooliques et toxicomane au Centre d'accueil Domrémy de Montréal. Dans le but de compléter le programme thérapeutique que nous offrons à notre clientèle, avec mon équipe nous prenons une formation en hypnothérapie. Je découvre rapidement le potentiel de cette approche, en aidant mes clients à comprendre l’origine de leurs difficultés émotionnelles dans leur enfance. 


Puis, guidé par le livre d’Édith Fiore ("Nous avons tous déjà vécu") je me lance dans l’aventure de la régression dans les vies antérieures pour retrouver le traumatisme originel du client. Le succès remporté est emballant, mais le processus s’avère incomplet, car tout est axé seulement sur les retrouvailles avec un traumatisme passé.

 

Puis, je décide de laisser le domaine du travail en toxicomanie pour le lancer à temps complet auprès d'une clientèle privée par l'outil de la régression. Ma réflexion m’amène à réaliser que dans nos vies passées il existe des moments de succès et de bonheur. Je guide alors mes clients dans des vies passées heureuses dans le but de réactiver l’énergie positive du passé emmagasinée en eux. La surprise est exceptionnelle. Non seulement mon client guérit, mais la régression comme telle s’avère très agréable autant pour lui que pour moi.

 

Prenons l’exemple d’un client agoraphobe extrême, incapable de sortir de chez lui et de se rendre à son travail. Après douze régressions dans des vies passées heureuses, sa confiance est réactivée, il retourne à son travail à temps complet. Et deux mois plus tard, la surprise est encore plus grande, il entreprend l’aventure de se lancer en affaires par lui-même.

 

Prenons aussi l’exemple d’un autre client chanteur qui ne peut plus chanter en public à cause d’un trac épouvantable. Après quelques régressions dans lesquelles il se retrouve en train d’expérimenter le chant avec succès en Grèce antique, son trac disparait complètement et il se met à chanter comme un pinson devant divers auditoires, après que cette énergie positive ait été réactivée en lui par ses régressions.

 

Ces expériences et d’autres, tout aussi enthousiasmantes, m’amènent à publier mon premier livre dans ce domaine, Vies Passées Heureuses, 1994

 

 

Contemplant les changements chez mes clients grâce aux techniques de régression, je sens le besoin d’approfondir le sens des retrouvailles avec un traumatisme passé. Je découvre alors d’autres techniques, comme l’utilisation du pardon de soi dans des vies passées où la personne se revoit comme abuseur. J’aborde la nécessité de compréhension par le sujet du lien entre son rôle passé d’abuseur et celui de personne abusée dans sa vie actuelle. Par ce processus, le client réalise que son âme le dirige ainsi pour comprendre par la douleur d’aujourd’hui le mal fait à l’autre, pour lui permettre d’ouvrir sa conscience vers la compassion envers les autres. Le client développe alors une nouvelle ouverture de conscience et il cesse de se voir comme une victime et peut s’ouvrir à la compassion au niveau du cœur.

 

Ce genre d’expériences me conduisent à la publication du livre, Cheminement de l’Esprit vers la Guérison de l’Âme et du Corps, 1999, dans lequel je décris l’évolution d’une personne dans douze vies différentes.

 

 

L’emballement créé par mes découvertes m’inspire pour aller encore plus loin. Je développe un programme de la Triple Émotions, en 12 régressions, où l’accent est mis sur trois facteurs complémentaires. En premier lieu, le client est guidé pour se bilocaliser dans le protagoniste abuseur dans sa vie présente. Il peut alors le comprendre au niveau du cœur et amorcer avec lui en régression un pardon mutuel, ce qui apporte un changement de comportement du client et du protagoniste, même si ce dernier n’est pas présent physiquement lors de la régression, et pourtant il change même avant la rencontre suivante avec le client. Un nouveau lien d’amitié se forge entre les deux dans leur vie présente. En deuxième lieu, le client est guidé dans plusieurs vies qui se suivent pour comprendre le sens de son évolution d’une vie à l’autre. Et en troisième lieu, il découvre et guérit trois expériences traumatisantes clés pour lui dans ses différentes vies, pour se libérer de leur impact.

 

Des milliers de régressions sont expérimentées dans ce sens durant la période de 1999 à 2013. Les gens qui s’y inscrivent se soulagent d’états émotionnels très variés et parfois guérissent d'états physiques très douloureux. Je pense à un client souffrant de sclérose en plaques, âgé de 46 ans. Quand il découvre et guérit les émotions à la source de sa maladie, la circulation de l’énergie de son corps se réajuste et le réflexe de son corps de se rigidifier disparait. Après douze rencontres, les résultats sont tout simplement excitants; il devient capable de marcher sans sa cane, il peut creuser avec une pelle dans son jardin et il peut conduire ses deux gros chiens en laisse, sans perdre l’équilibre.

 

Je pense aussi à une dame de 60 ans qui souffre de fibromyalgie sévère depuis 20 ans. Durant les douze sessions de régression, elle identifie les émotions qui ont déclenchées son état, elle peut les comprendre, se les pardonner et les guérir. Il en résulte une libération complète de ses symptômes.

 

Ces expériences conduisent à la publication de Pionnier de la Conscience par la Régression, 2008.

 

 

Graduellement je m’intéresse de plus en plus à la partie « Conscience » de l’Être. Comprenant que tout est énergie dans l’univers, je découvre l’existence de cinq énergies différentes et complémentaires qui font partie de chacun de nous. Je n’ai pas publié sur ce sujet, mais je vous le décris ici brièvement. Cela peut intéresser le lecteur à le reconnaître en soi et à mieux comprendre son énergie prédominante.

 

Énergie UN : Le Pionnier-innovateur : cette personne aime choisir entre différentes options, découvrir de nouveaux horizons et initier de nouveaux projets. Cette personne sera heureuse par exemple comme entrepreneur, sûrement pas comme bureaucrate.

 

Énergie DEUX : La personne d’Action : cette personne a besoin d’être en activité physique. On peut penser par exemple à ceux qui font régulièrement de la course à pied. Ces gens ont besoin d’être en activité physique, c’est là qu’ils se sentent le plus en vie.

 

Énergie TROIS : La personne de Devoir : la personne axée sur le cœur dans ses relations et qui aime aider les gens. C’est ainsi qu’elle se sent la plus heureuse.

 

Énergie QUATRE : Le Gestionnaire : cette personne a besoin d’être en contrôle en groupe pour aider le groupe à maximiser l’énergie du groupe. C’est là que le « gestionnaire » se sent le plus utile.

 

Énergie CINQ : Le Philosophe : cette personne a besoin de comprendre en profondeur le sens de la vie. C’est en apportant ses réflexions sur la compréhension des activités humaines ou dans le domaine de la recherche qu’elle se sent la plus utile.

 

En 2012 je découvre une nouvelle voie pour comprendre le sens de notre évolution sur Terre. Je m’inspire du document historique de Marie Madeleine, retrouvé à Nag Hammadi en Égypte en 1945, dans lequel elle parle de sept étapes d’évolution de l’être humain sur Terre. Avec l’aide de douze collègues que j’ai formés en régression, j’entreprends une recherche dans cette direction.

 

J’en arrive à identifier clairement neuf étapes d’évolution de l’être humain dans ses nombreuses incarnations sur Terre après le départ de la Source. Voici le nom de chaque étape d’évolution le tout conduisant à la redécouverte de notre propre lumière, notre essence spirituelle.

 

1.  Les ténèbres : l’Être quitte la lumière de la Source. Traumatisé par cette perte, il se retrouve sur Terre complètement perdu pendant de nombreuses vies. La peur prédomine durant ces vies.

2.  Convoitise : l’être cherche à se rassurer en convoitant l’acquisition de biens sur Terre. La possession de biens matériels le rassure.

3.  Ignorance : l’être continue d’évoluer, mais dans son angoisse il tend à nier toute valeur spirituelle pour se raccrocher uniquement à la valeur du matériel.

4.  Prison du pouvoir : l’être découvre la puissance du pouvoir sur les autres. Il tient à le développer pour être en contrôle sur les autres et se rassurer sur sa sécurité. Le cœur est fermé, l’orgueil prédomine.

5. Prison de la chair : dans sa recherche inconsciente d’identité, il place l’accent sur la valeur unique de son corps physique qu’il tend à glorifier.

6. Ivresse de prétention : l’être ressent la quantité d’expériences qu’il a faites dans ses nombreuses incarnations. Il tend alors à se croire rendu à l’état de sagesse. Mais c’est une sagesse intellectuelle fortement teintée d’orgueil.

7.  Courroux de sagesse : l’être sent son avancée spirituelle, mais son ego a peur de disparaître et résiste à faire vraiment confiance à sa partie spirituelle. Cette résistance de l’ego endurcit le cœur et fait émerger la colère et la frustration.

8.  Fusion des deux consciences : l’être sent le besoin de fusionner sa conscience humaine avec sa conscience divine. Il s’en suit une ouverture de plus en plus grande de son cœur.

9.  Illumination : l’être peut atteindre l’état d’extase associé à son corps de lumière.


Je publie Cheminement vers l’Illumination, 2012




LA THÉRAPIE PAR LES G.E.M. (Genèse de l’Esprit dans la Matière)

 

Durant toutes ces années d’expérimentation avec la régression dans les vies antérieures, je considère d’une part le long chemin parcouru par mes clients, la plupart du temps dans des centaines de vies. Certains auteurs, tel Brian Grattan dans "Mahatma 1 et 2", prétendent même que l’évolution humaine peut nécessiter plus de 2,000 vies. D’autre part en sourdine, dans mon subconscient, une pensée presque obsédante se fait entendre de plus en plus; y a-t-il moyen d’accélérer l’évolution humaine? Pourquoi cela ne serait-il pas possible? Peut-être même sommes-nous rendus à cette étape d’évolution de la conscience humaine, celle de comprendre en profondeur le sens de notre évolution et celle de découvrir de nouveaux moyens d’accélérer cette évolution et de la rendre plus facile! Si oui, ne serait-ce pas une découverte merveilleuse? Alors, cette pensée de fond qui mijote en moi prend tout son essor. La guidance se présente tout doucement et me fait aboutir à la découverte des G.E.M. et des Actes de Naissance.

 

La thérapie par les G.E.M. vise à nous permettre de nous libérer de ces neuf G.E.M. et de ces trois Actes de Naissance en nettoyant nos neuf corps énergétiques. Ce « nettoyage » de nos neuf corps énergétiques nous permet de réactiver en nous les douze qualités de notre Essence Divine. Alors, notre joie naturelle ressort de plus en plus, la compassion du cœur prend le dessus dans notre vie, nos talents émergent, et la personne peut faire remonter en elle l’énergie de qualités divines qui ressortent parfois sous une forme d’extase. 


Voici comment l’exprime l’une d’entre elle qui atteint ce niveau pour la première fois en régression: « Je sens la joie dans mes cellules, la victoire de l’accomplissement dans la perfection. Ça me met dans un état indescriptible dans la troisième dimension: on n’a pas ça sur Terre, ça me fait vivre beaucoup d’énergie de joie ». Elle venait de ressentir l’État de Joie ce qui est très différent du sentiment de joie.

 

En ce moment, après avoir terminé cette expérience avec un groupe de collègues, je ressens un immense sentiment de satisfaction, le sentiment d’avoir atteint l’aboutissement de ma carrière.

 

Mon prochain livre traitera en profondeur de la Thérapie par les G.E.M.



 

REMERCIEMENTS


Un grand merci aux personnes suivantes qui ont contribué à mon évolution dans ce domaine.

 

Tout d’abord à Brigitte Lamarre, alchimiste de haut niveau, qui a canalisé pour moi des messages de divers guides spirituels et des lectures dans les trames, pendant dix-huit années;

 

À Michèle Mantha-Lajeunesse, médium, qui a canalisé pour moi certaines entités spirituelles durant la dernière année;

 

À tous ceux qui ont servi dans mon école comme enseignant en thérapie en régression;

 

À tous les thérapeutes en régression gradués de mon école;

 

À tous mes collègues qui ont participé activement à mes recherches;

 

Aux milliers de clients qui m’ont fait confiance en régression, et qui souvent sans s’en rendre compte, m’ont aidé à faire des pas en avant, chaque rencontre y ayant contribué;

 

Aux différents éditeurs qui m’ont reçu dans leurs rangs;

 

Enfin à tous les guides spirituels qui m’ont guidé et accompagné dans cette démarche.

 

Simplement Merci!